Close
Votre panier est vide.
Rechercher
Retour à tous les articles

Où, quand et comment planter votre rhododendron ?

Où, quand et comment planter votre rhododendron ?

Le rhododendron est un arbuste d'une grande élégance, capable de produire d'abondantes fleurs colorées et très diverses. Le rhododendron est l'un des choix souvent privilégié lorsque l'on désire décorer un espace plutôt ombragé en journée ou un pignon peu exposé, afin d'égayer ce coin de splendides fleurs colorées.

Le choix du rhododendron est fait, maintenant viennent les questions logiques : où, quand et comment planter mon rhododendron ? Comment bien l'entretenir, l'arroser ou à quoi faut-il être attentif pour bien le soigner ? Quelle terre est-elle la plus adaptée ? De nombreuses questions auxquelles nous allons répondre dans cet article. Nous vous en apprendrons aussi un peu plus sur ses origines et ses assortiments, car mieux la connaître vous aidera à mieux l'entretenir. 

LE RHODODENDRON EN QUELQUES MOTS

  • Le rhododendron fait partie de la famille des Ericacées
  • C’est un arbuste vivace et fleuri, son feuillage est persistant.
  • Les rhododendrons supportent des températures très basses
  • Ses couleurs magnifiques varient du blanc au rouge, en passant par le jaune, l’orange, le saumon, le rose ou encore le pourpre
  • Le rhododendron se plante soit à la fin de l’été, début automne, ou alors au printemps, en fin mars début avril en fonction des températures.
  • Il fleurit d’avril à juin
  • Attention, le feuillage du rhododendron est toxique
  • La taille varie fortement en fonction de la variété, d'une 30è de cm à envrion 10m de haut (voir plus parfois). Choisissez donc judicieusement la variété en fonction de l'espace à occuper.

ORIGINES

Le rhododendron est originaire d’Asie et d’Amérique du Nord essentiellement, mais aussi d’Europe. Il apprécie les régions montagneuses, puisqu’on rencontre des formes sauvages dans les Alpes, les Pyrénées mais aussi l’Himalaya.

Certaines variétés moins courantes proviennent également de régions tropicales.

ASSORTIMENTS

variétés de rhododendronsLe genre rhododendron comprend plus de 1000 espèces sauvages, quand même ! L’une des plus connues reste l’azalée.

On peut diviser les rhododendrons en 3 groupes principaux : les azalées qui possède de petites fleurs et parfois un feuillage caduc, les rhododendrons dont nous parelrons essentiellement et les rhododendrons Vireya d'origine tropicale. Ce dernier demande une culture adaptée, dans des substrats proches de celui des orchidées, mais nous ne nous étendrons pas sur ce groupe dans cet article.

Dans le groupe des rhododendrons, l'une des espèces très connue est le yakushimanum que l’on retrouve très souvent en jardinerie.

Le rhododendron comprend aussi de nombreuses espèces hybrides comme le 'Cary Ann', caractérisée par de très grosses fleurs rouges corail. Le rhododendron « Elisabeth » lui se caractérise par de grandes fleurs rouges au port compact et au feuillage persistant.

Le rhododendron lem’ s monarch, un grand rhododendron, peut lui mesurer environ 1,75m à maturité. Cette variété est prisée pour sa délicatesse et la bonne impression qu’elle laisse aux visiteurs.

Le rhododendron calsap fait partie de la famille des rhododendrons à floraison très précoce. Cette plante se reconnaît par ses fleurs blanches qui éclosent dès le printemps.

Plus petit le rhododendron arboreum rouge mesure environ 80cm arrivé à maturité. Ses fleurs roses foncées apparaissent à partir du mois d’avril.

Certaines de ces variétés, hybrides surtout résistent à des températures relativement basses, ce qui facilite leur entretien dans nos régions.

OÙ, QUAND et COMMENT ?

Où et quand planter votre rhododendron ?Le rhododendron préfère les jardins plutôt ombragés, ou ensoleillé en matinée (ou en soirée) et ombragée le reste du temps. Cet arbuste est parfait pour décorer le pignon Nord-Ouest d’une maison par exemple, ou des zones assombries de votre jardin. Attention quand même : évitez les ombres trop denses, sous peine d'obtenir une floraison clairsemée. Les variétés précoces, souvent plus petites sont parfaites pour les bordures plantées en massifs.

Le rhododendron réclame un sol acide, humifère, bien drainé et enrichi d'un mélange de terreau de feuilles ou de terre de bruyère et de terre du jardin. Le sol doit être légé, pour aider les racines fines et fibreuses à se développer. Les besoins peuvent varier légèrement entre différentes espèces, n'hésitez pas à demander conseil aupès de nos spécialistes en jardinerie.

Le rhododendron se plante soit au printemps, entre le milieu et la fin du mois de mars en fonction des températures nocturnes, soit en  début d'automne, lorsque les températures se rafraichissent doucement mais avant les gelées.

Le rhododendron est fertilisé à deux reprises, en fin d'hiver et après la floraison.

  • Étaler au pied du rhododendron à l’automne une bonne couche de compost, qui va se décomposer tout l’hiver.
  • Après la floraison, faire un second apport afin de l’aider à reprendre de la vigueur pour la floraison suivante.

L'ARROSAGE

Arrosez les abondamment après la plantation (toujours à l’eau de pluie), puis régulièrement pendant les 2 années qui suivent. La terre ne doit jamais sécher, c’est pourquoi un épais paillage d’écorce de pin est fortemement conseillé, tout en laissant de l’air autour du collet. Il sera renouvelé chaque printemps, en ajoutant de la matière au-dessus de celui qui se décompose.

En cas d’été très sec arrosez le régulièrement, il n'aime pas la sécheresse. La terre doit rester humide sans être noyée, sans quoi les boutons floraux pourraient en souffrir fortement l’année suivante.

Supprimez les fleurs une fois fanées.

TAILLE

La croissance des rhododendrons étant harmonieuse et équilibrée, la taille n'est pas nécessaire généralement. Si le besoin s'en fait sentir malgré tout pour corriger le port de la plante, faite votre taille après la floraison.

DISPOSITION

Dans vos massifs il est intéressant de jouer avec les couleurs, accompagnez l’arbuste de plantes qui apprécient les mêmes sols, de bulbes adaptés ou d’un tapis de bruyère à floraison étalée. Vous pourrez également apporter un peu de légèreté en plantant des fougères.

MALADIES ET NUISIBLES

Attention aux maladies et nuisibles : la galle foliaire, le tigre du rhododendron, les aleurodes, les cochenilles, la pourriture des racines ou la chlorose peuvent atteindre le rhododendron. Plusieurs solutions existent pour traiter ces maladies et nuisibles, n"hsitez pas à demander conseil auprès de l'un de nos spécialistes en fonction du mal qui frappe votre plante.

Nous espérons que cet article pourra répondre à vos questions et vous aider à entretenir au mieux vos arhododendrons. Si vous avez des questions plus spécifiques nos spécialistes en jardinerie sont à votre disposition, ils se feront un plaisir de vous aider.

Commentaires
Ecrire un commentaire Close Comment Form